Combien de panneaux solaires installer sur le toit de votre maison ?

Combien de panneaux solaires installer sur le toit de votre maison ?

Si vous souhaitez réduire vos factures d’électricité, la pose de panneaux solaires est la solution idéale.

Passer à l’énergie verte vous permettra également d’éviter la hausse des prix de l’électricité

Cet article vous explique comment déterminer le nombre de panneau solaire pour une maison. 

Combien de panneaux solaires installer sur le toit de votre maison ?

Plusieurs facteurs seront pris en compte pour savoir combien de panneaux solaires installer sur le toit de votre maison : 

  • Vos besoins énergétiques ;
  • Votre budget ;
  • Vos objectifs d’autonomie ;
  • Le type et la puissance des panneaux solaires.

Il faudra aussi prendre en considération le niveau d’ensoleillement et les caractéristiques de votre toiture. 

Chapitre 1 : Bien connaître vos besoins en électricité

Dans un premier temps, vous devez vous interroger sur vos besoins énergétiques. 

Il faudra regarder votre facture d'électricité afin d’identifier votre consommation électrique annuelle (en kWh). 

Une famille de 4 personnes (2 adultes + 2 enfants) qui habite dans une maison de 100m², équipée d’un ballon d’eau chaude électrique, d’un chauffage électrique, d'un four, de plaques de cuisson, et d'un électroménager standard, consomme en moyenne 12000 kWh par an

Le saviez-vous ?

Le saviez vous ?

Pour une famille de 4 personnes avec une consommation moyenne de 12000 kWH par an, la facture d’électricité s'élève à 1850 €.

Chapitre 2 : Autoconsommation et autoproduction

Autoconsommation et autoproductionIl est important de bien comprendre la différence entre l’autoconsommation et l’autoproduction. 

L’autoconsommation correspond à l’énergie qui va être produite par vos panneaux solaires et que vous consommez réellement. 

Par exemple, si vous produisez 10000 kWh d’électricité photovoltaïque et que vous en consommez seulement 5000, alors votre taux d’autoconsommation s’élèvera à 50% (5000/10000*100).

L’autoproduction, c’est le ratio établi entre votre consommation d’électricité photovoltaïque et la totalité de votre consommation électrique. 

Ainsi, si vous consommez 10000 kWh de votre électricité photovoltaïque, et que votre consommation électrique totale s’élève à 15000 kWh, alors votre taux d’autoproduction s’élèvera à 66% (10000/15000*100). 

En savoir plus en lisant l’article suivant :

Il existe des disparités entre production et consommation selon la période de l’année concernée. 

Par exemple, l’été, votre production d’électricité va être optimale (grâce à un ensoleillement plus important).

De l’autre côté, votre consommation d’énergie (chauffage en particulier) va être moins importante. 

Dans ce cas de figure, vous êtes amené à produire plus d’électricité que vous en consommez. 

À l’inverse, en hiver, votre consommation d'électricité sera plus importante (à cause du chauffage). 

Parallèlement, votre production baissera, car il y aura moins d’ensoleillement. 

Vous avez la possibilité de stocker votre surplus d'électricité grâce à l’utilisation de batteries.

Le saviez-vous ?

Le saviez vous ?

C’est le taux d’autoproduction qui doit être égal à 100% pour être complètement autonome. 

Un taux d’autoconsommation de 100% signifierait simplement que vous avez consommé toute l’énergie que vous avez produite. 

Il est cependant possible que la puissance de votre kit panneau solaire ne suffise pas à couvrir vos besoins en énergie.

Chapitre 3 : Combien de panneaux solaires selon votre projet d’autoconsommation ?

Le nombre de panneau solaire dont vous aurez besoin va dépendre de vos objectifs d'autonomie : 

L’autonomie totale 

Autonomie totale

Si vous avez pour objectif de passer à l’autonomie totale, posez-vous la question suivante : 

Combien de panneau solaire pour une maison autonome ? 

Parvenir à atteindre l’autonomie totale est un objectif complexe à réaliser. 

Cela vous demandera un effort financier important. 

Selon votre consommation, il vous faudra investir dans une installation de 6 ou 9 kWc minimum

Pour stocker le surplus d’électricité, vous devrez acheter des batteries pour panneaux photovoltaïques. 

Si on prend en compte que le prix de stockage pour 1kWc est compris entre 600 et 900€, on obtient : 

  • Pour une installation de 3kWc, un coût supplémentaire variant de 1800€ à 2700€ est à prendre en compte.
  • Pour une installation de 6kWc, un coût supplémentaire variant de 3600€ à 5400€ est à inclure dans la facture finale. 

Pour optimiser la rentabilité de votre projet, vous pouvez raccorder votre installation au réseau ENEDIS. 

Cela vous permettra de bénéficier de l’aide à l'autoconsommation versée par l’État, et de pouvoir vendre votre surplus d’électricité à 0,10 € par kWh. 

Cependant, produire et consommer sa propre électricité sans être raccordé au réseau, est également possible. 

Par exemple dans les endroits isolés où il n’y pas de réseau électrique, vous pouvez profiter d’une alimentation électrique minimale grâce à des systèmes autonomes. 

Envie d'en savoir plus ? Rendez-vous sur les articles suivants :

Contraintes légales autonomie totale

Il existe cependant des contraintes légales

Si vous ne souhaitez pas vendre votre surplus d’électricité à EDF OA, la puissance de votre installation ne pourra pas dépasser 3 kWc. 

Dans ce cas, si vous ne consommez pas la totalité de l’énergie produite par votre kit solaire, la procédure est la suivante : 

En déclarant votre installation auprès du réseau d’électricité public, vous réinjectez gratuitement l’électricité produite par votre kit sur le réseau. 

Ainsi, l’électricité produite ne part pas dans le vent. 

Cela sera possible uniquement si votre installation solaire a une puissance inférieure ou égale à 3kWc. 

L’autonomie totale s’inscrit dans une démarche écologique qui vise à aligner votre consommation sur votre production. 

Il faudra donc suivre régulièrement votre production pour contrôler ce ratio. 

Cela peut entraîner quelques restrictions comme le fait de diminuer le nombre d’appareils électriques qui fonctionnent en même temps. 

L’autonomie partielle

Autonomie partielle

Beaucoup d’utilisateurs choisissent l’autonomie partielle et optent pour une installation classique en autoconsommation avec une vente du surplus d’électricité.

Cela permet une diminution de votre consommation d’électricité du réseau pouvant aller jusqu’à 45%. 

La loi du 10 février 2010 oblige EDF OA à acheter aux producteurs leur électricité photovoltaïque. 

Le prix d’achat actuel du kilowatt-heure s’élève à 0,10 €. À dater de la signature du contrat, ce prix restera fixe pendant 20 ans

Il s’agit donc d’un bon moyen d’avoir un revenu complémentaire sur le long terme. 

Envie d’en savoir plus l’autonomie partielle ? Rendez-vous sur l’article suivant :

Pour diminuer votre dépendance au réseau, vous pouvez également utiliser une batterie afin de stocker votre électricité

En stockant l’énergie produite par votre installation panneau solaire, vous gagnez en autonomie énergétique et vous augmentez votre pourcentage d’autoconsommation. 

Envie d’en savoir plus sur le stockage avec batterie ? Rendez-vous sur l’article suivant :

Une fois votre batterie pleine, vous avez la possibilité de vendre votre surplus d'électricité sur le réseau à 0,10 € le kWh. 

Cette prime à l’autoconsommation est versée par l’État une fois par an pendant 5 ans

Elle se déclenche lors de la demande de raccordement à ENEDIS. 

Voici un récapitulatif du montant de la prime à l’autoconsommation au premier trimestre 2020 : 

  • 390 €/kWc pour une installation inférieure ou égale à 3kWc ;
  • 290 €/kWc pour une installation entre 3 et 9 kWc ;
  • 180 €/kWc pour une installation entre 9 et 36 kWc ;
  • 90 €/kWc pour une installation entre 36 et 100 kWc .

Autonomie partielle

De nombreux critères sont à réunir pour pouvoir bénéficier de la prime à l’autoconsommation : 

  • L’installation doit être effectuée par un installateur certifié RGE, 
  • Vous devez aussi opter pour l’autoconsommation avec vente du surplus et
  • Les panneaux solaires doivent être installés de manière parallèle à votre toiture ou sur une toiture plate.

Afin de mieux vous rendre compte du montant de la prime à l’autoconsommation, prenons l’exemple suivant : 

Vous choisissez d’opter pour un kit solaire français d’une puissance de 3 kWc, accompagné de fixation pour toiture en tuiles. 

Le montant moyen de ce type de kit panneau solaire en prenant en compte la pose par un installateur agrée est de 7000 €. 

Le montant totale de la prime à l’autoconsommation sera donc de 1170 €, versés sur 5 ans. (3 kWc x 390 €). 

Si l’on soustrait le montant de cette prime à l’autoconsommation au prix initial de votre kit solaire, celui-ci vous reviendra à un coût final se rapprochant de 5830 €.

Soit une baisse du prix de votre kit d’environ 15%

Découvrez dès maintenant notre offre de pose par un installateur.

L’autoconsommation totale sans revente de surplus

Autoconsommation totale sans revente de surplus

Il est possible d’opter pour une autoconsommation totale lorsque 100% de l’énergie produite sera utilisée sur place. 

Cela implique qu’il n’y a pas de compteur de production et pas d’injection de surplus d’électricité sur le réseau public. 

Cette méthode est parfaite pour les sites isolés, qui n’ont pas la possibilité d’être raccordés au réseau. 

Pour les autres cas de figure, il faudra essayer au maximum de faire coïncider votre production avec votre consommation afin d’éviter les pertes. 

Cette manière d’autoconsommer requiert un bilan énergétique complet

Le but va être de bien dimensionner l’installation et déterminer la puissance des panneaux solaires en fonction des besoins réels. 

Lorsqu’il n’y a pas de vente du surplus d'électricité, l'installation d’un système de stockage peut-être justifiée. 

En effet, ce système vous servira à conserver la partie de la production non utilisée et consommer cette énergie plus tard.

Dans le cadre d’une autoconsommation sans vente de surplus, vous pouvez également installer vous-même votre kit solaire

Avec les notices d’installation et le matériel adéquat, vous posez vos panneaux solaires à l’endroit souhaité (toiture, au sol ou en brise vue). 

Il faudra également effectuer la déclaration d’urbanisme auprès de votre mairie et remplir la convention d’autoconsommation

Dans un autre cas de figure, il est possible de sous dimensionner votre kit panneau solaire. 

Cette pratique a pour but de garantir la consommation totale de l’énergie par vos appareils électriques.

Par exemple, l’énergie produite par un kit d’une puissance allant de 500 W à 1000 W sera consommée à coup sûr. 

Le saviez-vous ?

Le saviez vous ? 

Si vous avez une faible consommation d’électricité, vous pouvez vendre la totalité de votre électricité à EDF, avec un taux de rendement pouvant aller jusqu'à 9%.

Envie d’en savoir plus ce sujet ? Rendez-vous sur l’article suivant : 

    • Vous souhaitez autoconsommer sans revendre le surplus de votre production.

Chapitre 4 : Bien dimensionner votre kit de panneau solaire

Quelle surface de panneau solaire pour une maison ? 

Pour répondre à cette question, il faut prendre en compte de nombreux critères :

Les critères à connaitre pour bien dimensionner votre kit solaire

  • Le niveau d’ensoleillement de votre maison (plus votre région est ensoleillée, plus vos panneaux solaires produiront de l'électricité),
  • L’orientation de votre toiture (les panneaux solaires captent plus de lumière quand ils sont orientés vers le sud),
  • L’inclinaison de votre toiture (une inclinaison idéale serait de 35°)
  • La place dont vous disposez sur le toit. 

D’autres facteurs peuvent avoir un impact sur votre production d’électricité, comme le type de pose des panneaux solaires, la température et les zones d’ombre proches et lointaines.

La technologie présente dans le panneau solaire influencera beaucoup son rendement

D’un côté, vous avez les panneaux solaires “monocristallins” qui assurent le meilleur rendement du marché (entre 16 et 24%). 

Il y a également les panneaux solaires “polycristallins” qui offrent un rendement plus réduit se situant entre 14 et 18%. 

On peut alors se poser la question suivante : quelle puissance de panneau solaire pour une maison ? 

Vous devrez prendre en compte la puissance crête, aussi appelée puissance nominale, qui indique la puissance maximale que le panneau est en mesure de fournir dans des conditions standards d’ensoleillement.

Par la suite, pour tester le volume de production d'énergie de vos panneaux solaires, n’hésitez pas à faire l’acquisition d'outils de suivi de production.

Le saviez-vous ?

Le saviez vous ?

Les panneaux solaires ont une durée de vie qui peut aller jusqu’à 40 ans.


Chapitre 5 : Panneaux solaires, à quel prix ?

Chapitre 5 : panneaux solaires, à quel prix ?Voici les tarifs des différents nos kits solaires autoconsommation que pouvez retrouver sur notre site :

  • Kit solaire pas cher : avec un tarif allant de 690€ pour 500W jusqu'à 3170€ pour 3000W ;
  • Kit solaire essentiel : avec un tarif allant de 940€ pour 600W jusqu'à 3890€ pour 3600W ;
  • Kit solaire français : avec un tarif allant de 1060€ pour 500W jusqu'à 4590€ pour 3600W.

Tous les panneaux solaires disponibles sur notre sites disposent d’une garantie allant de 25 à 30 ans. 

Pour connaître les tarifs du kit solaire triphasé, vous pouvez directement effectuer une simulation sur notre site.

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ? 

En moyenne, vous pouvez compter un coût supplémentaire de 2500 à 3000 € pour l'installation de votre kit panneau solaire par un installateur.


Le prix peut varier à la hausse en fonction des particularités suivantes :

  • La hauteur de votre maison ;
  • La présence d’amiante dans votre toiture ;
  • La distance entre votre maison et votre compteur électrique.

Découvrez dès maintenant l’ensemble de notre offre pose.

Combien de panneau solaire pour une maison : les conseils de Mon Kit Solaire

Combien de panneau solaire pour une maison : les conseils de Mon Kit Solaire

Pour résumer, vous devrez d'abord évaluer votre consommation électrique annuelle et réfléchir sur vos objectifs d'autonomie

Ensuite, sélectionnez le type et la puissance des panneaux solaires en fonction de votre budget. 

Prenez également en compte le niveau d’ensoleillement ainsi que les caractéristiques de votre toiture pour déterminer le dimensionnement de votre installation photovoltaïque.

Vous possédez déjà une installation de panneaux solaire et vous souhaitez l’agrandir ? Rendez-vous sur l’article suivant :