DÉCOUVREZ NOTRE CONCEPT EN VIDÉO

N’hésitez pas à nous contacter pour estimer au mieux vos besoins

Autoconsommation et Autoproduction : Quels Sont les Différents Schémas ?

Publié le : 28/06/2019

Temps de lecture : 7 minutes

Sommaire

    autoconsommation-autoproduction-intoduction

    Vous avez décidé de démarrer un projet photovoltaïque pour votre foyer mais il peut être compliqué de s'y retrouver tant il y a d'informations et de vocabulaire spécifique. Pourtant, un projet photovoltaïque permet autant de réduire le montant de vos factures d'électricité que de consommer de l'énergie verte et donc propre, ce qui en fait un projet d'une grande importance que ce soit pour la planète ou pour votre vie quotidienne.

    C'est pourquoi dans cet article, Mon Kit Solaire vous explique la différence entre l’autoconsommation et l’autoproduction ainsi que les différents schémas d’autoconsommation possibles.

    autoconsommation-autoproduction-envie

    1. L’autoconsommation

    L'autoconsommation comme on l’entend en général, se définit comme la consommation par l’usager de l’énergie qu’il produit lui-même.

    L'autoconsommation existe à partir du moment où une source de production d'énergie est présente au domicile de l'usager.

    En effet, même si vous disposez de panneaux solaires sur votre toit dans le cadre d’une revente sur le réseau, vous consommez déjà l'électricité que vous produisez car l'électricité prend le chemin le plus court.

    Il s’agit donc de consommer directement tout ou partie de l’énergie produite par les panneaux solaires. 

    Le taux d’autoconsommation se calcule de la manière suivante :

    Autoconsommation en % = (production consommée instantanément sur le lieu de production / production totale) x 100

    Le taux d’autoconsommation correspond donc à la part de production autoconsommée sur place.

    Il compare la production consommée sur place et la production totale réalisée sur place par le kit solaire photovoltaïque par exemple.

    Certains kits populaires proposés chez Mon Kit Solaire

    autoconsommation-autoproduction-kit-pas-cher-1980w
    autoconsommation-autoproduction-kit-francais-2970w
    autoconsommation-autoproduction-kit-premium-5850w

     

    Certaines études estiment que le taux d’autoconsommation avoisine les 20% (étude de l’institut de recherche en économie écologique de Berlin (IÖW)) pour un ménage de 2 à 4 personnes sans système d’optimisation des appareils de consommation (vous pouvez nous consulter pour plus de renseignements sur ces appareils).

    En effet, notre objectif est de vous faire tendre vers un taux d'autoconsommation le plus proche possible des 100%.

    Soyez cependant vigilants face aux calculs de rentabilité que l'on peut vous faire miroiter avec des taux d'autoconsommation estimés systématiquement à 100%.

    Nous dimensionnons toujours les kits solaires de nos clients au plus juste par rapport à leurs consommations réelles.

    Nous avons tendance à plutôt sous-dimensionner le kit que nous proposons selon ces consommations, de manière à s'approcher des 100% d'autoconsommation.

    De cette manière, on peut considérer que le taux d'autoconsommation que nos clients atteignent est de 70 à 80%.

    >> Les bruits de fond, qu'est-ce que c'est ? Lire l'article concerné pour en savoir plus.

    2. L’autoproduction

    L'autoproduction compare quant à elle la quantité d’énergie auto-produite par rapport à la quantité totale d’énergie produite sur le lieu de consommation.

    On ne compare plus les consommations mais on compare les productions produites et consommées.

    Le taux d’autoproduction se calcule de la manière suivante :

    Autoproduction en % = (consommation instantanée produite sur le lieu de production  / consommation totale) x 100

    Ce taux détermine la part d’énergie auto-produite consommée sur place.

    Si l’usager souhaite réduire sa facture d’électricité grâce au photovoltaïque, il lui faudra donc maximiser son taux d’autoproduction et non son taux d’autoconsommation.

    autoconsommation-autoproduction-installation-sol-client-michel

    3. Découvrez ci-dessous les différents schémas possibles en autoconsommation

    Autoconsommation avec ou sans revente du surplus

    autoconsommation-autoproduction-avec-sans-revente

    Dans le cas présent, le domicile est équipé d’un kit solaire autoconsommation dimensionné au mieux selon les besoins des usagers présents dans le domicile à l’année.

    Le bon dimensionnement du kit solaire est garant de la rentabilité de l'installation, et il doit être étudié en amont.

    L’installation photovoltaïque produit de l’énergie qui est consommée en priorité sur place.

    En cas de surplus de production par rapport aux besoins, celui-ci est réinjecté sur le réseau gratuitement ou racheté par le gestionnaire du réseau dans le cas de la souscription d’un contrat EDF OA.

    Dans tous les cas, le compteur Linky comptabilise la production et la consommation réelle.

    Ce type d’installation est autorisé pour les kit solaires d’une puissance inférieure ou égale à 3kW.

    >> Revente à Planète Oui, comment ça marche ? Lire l'article concerné pour en savoir plus.

    Autoconsommation avec revente totale

    autoconsommation-autoproduction-revente-totale

    Dans le cas d’une installation photovoltaïque avec revente totale de la production, un compteur relié au kit solaire vient se positionner en parallèle de l’installation existante au domicile. Il comptabilise la production du kit solaire qui sera revendue à EDF OA.

    Le compteur d’origine vient enregistrer les consommations du ménage qui lui seront facturées.

    Encore une fois, l’électricité prend le chemin le plus court et ce type d’installation existe pour la raison suivante : le prix du kWh acheté par EDF OA est supérieur au prix du kWh acheté sur le réseau par les usagers du domicile.

    En réalité, il s’agit du même courant électrique produit sur place, qui passe par le compteur de production puis par le compteur de consommation.

    Autoconsommation en site isolé

    autoconsommation-autoproduction-site-isole

    Ici, le logement n’est pas relié au réseau électrique.

    Il ne dispose donc pas de compteur de consommation puisque toute la consommation vient de la production du kit solaire autoconsommation.

    Ce type d’installation nécessite notamment la mise en place de batterie pour stocker l’énergie non consommée et des équipements adaptés comme le régulateur de charge.

    En l’absence de batterie, tout ce qui n’est pas consommé instantanément est perdu.

    autoconsommation-autoproduction-question

    4. Questions fréquentes sur l'autoconsommation

    Qu'est-ce que l'autoconsommation ?

    Lorsque vous produisez de l'énergie grâce à vos panneaux solaires et que vous la consommez par la suite, vous faites de l'autoconsommation. En effet, l'autoconsommation énergétique se définit comme la consommation par une même personne de l'énergie qu'elle a produite.

    Qu'est-ce que l'autoproduction ?

    L'autoproduction compare la quantité d’énergie autoproduite par rapport à la quantité totale d’énergie produite sur le lieu de consommation.

    Quels sont les schémas possibles en autoconsommation ?

    Lorsque vous faites de l'autoconsommation et que votre foyer est relié au réseau de distribution électrique, vous avez trois possibilités : l'autoconsommation avec vente du surplus de production, sans vente du surplus, la vente totale de la production.

    Si votre foyer n'est pas raccordé au réseau, c'est-à-dire s'il est en site isolé, vous pouvez installer ou faire installer une ou plusieurs batteries de stockage d'énergie.

    Articles en relation

    Laisser un commentaire

     (avec http://)