➡️ Promo de Noël : Jusqu’à 1280€ de remise sur votre kit solaire + livraison gratuite à partir de 4 panneaux commandés

⚠️ Offre exceptionnelle : économisez 175€/an avec notre kit solaire Plug & Play à seulement 399€ ! ⚠️

Partager

Besoin d'aide pour finaliser votre projet solaire ?

Être autonome en électricité : comment s’y prendre ?

Partager

Autonome réseau électrique pylône

Est-ce vraiment possible d’être indépendant en électricité ? La réponse est clairement oui : avec une installation de production énergétique adaptée, vous pouvez tout à fait vous passer des services d’un fournisseur d’électricité et couvrir vous-même les besoins énergétiques de votre foyer.

La mise en place de modules photovoltaïques est actuellement l’option la plus accessible et la plus rentable pour cela. C’est l’assurance de réaliser d’importantes économies sur votre facture annuelle d’électricité, et cela permet d’alimenter efficacement vos appareils électriques si votre maison est située dans un lieu trop isolé pour être raccordée au réseau de distribution d’Enedis.

Fonctionnement d’une maison autonome, avantages et inconvénients, solutions pour y parvenir, avis sur les batteries solaires, conseils en cas de coupure de courant… Dans cet article, on explique tout ce que vous devez savoir pour être autonome en électricité dans votre foyer.

Points clés :

  • Être indépendant en électricité est une solution pertinente pour les sites isolés
  • C’est une option bien moins rentable que l’autoconsommation avec raccordement au réseau
  • Une maison autosuffisante nécessite l’installation de batteries solaires
  • Le coût important et la durée de vie limitée (10 ans) des batteries solaires réduisent considérablement la rentabilité d’un projet d’autonomie électrique

Devenir autonome du réseau EDF

Pourquoi devenir indépendant au niveau énergétique ? 

En mettant en place une installation photovoltaïque performante, chaque foyer peut couvrir gratuitement une partie ou la totalité de ses besoins énergétiques journaliers. L’installation de panneaux solaires permet ainsi d’accroître son indépendance par rapport au réseau d’Enedis, de réduire son empreinte écologique, de diminuer sa facture énergétique et de produire sa propre électricité autonome.

Qu’il s’agisse de site isolé, de maison raccordée souhaitant limiter sa dépendance au réseau ou simplement d’une solution d’appoint pour éviter les coupures d’électricité, l’installation de panneaux photovoltaïques vous permet de consommer une électricité verte  et de vous affranchir totalement de la dépendance au réseau public.

Qu’est-ce qu’une maison autonome en électricité ?

Il existe encore une confusion fréquente entre les termes « autonomie électrique » et « autoconsommation électrique ». Or, il s’agit de deux types de fonctionnements différents, qu’il est nécessaire de distinguer clairement afin de faire les bons choix pour votre logement.

L’autoconsommation 

L’autoconsommation électrique consiste à consommer l’électricité que vous produisez vous-même via une installation de production énergétique à votre domicile. Il peut s’agir d’un système photovoltaïque, éolien ou hydraulique, mais l’option la plus favorisée reste de loin l’utilisation de panneaux photovoltaïques. Ceci s’explique par leur facilité de mise en place, leur coût relativement abordable, leur bon rendement et leur longue durée de vie, qui peut aller jusqu’à 50 ans. Ces différents points font bénéficier les systèmes de production d’énergie solaire d’une excellente rentabilité sur le long terme.

Comment est-ce que cela fonctionne ? C’est très simple : les modules solaires captent l’énergie contenue dans les rayons du soleil et la convertissent en courant continu grâce à un phénomène appelé l’effet photovoltaïque, découvert par Alexandre Edmond Becquerel en 1839. Ce courant continu est ensuite transformé par un onduleur central ou des micro-onduleurs en courant alternatif, directement utilisable par vos équipements électriques domestiques.

L’autoconsommation est donc un excellent moyen de réduire considérablement votre facture d’électricité, car plus vous consommez l’énergie que vous produisez, moins vous en achetez. Par ailleurs, avec ce principe de fonctionnement, votre maison reste raccordée au réseau public de distribution d’électricité géré par Enedis. Ceci présente deux avantages de poids :

  • La possibilité de vous fournir auprès d’un prestataire extérieur si votre production solaire n’est pas suffisante pour couvrir l’ensemble de vos besoins, lorsque vos panneaux ne peuvent pas fonctionner à plein régime (notamment la nuit).
  • L’opportunité de revendre votre surplus de production : si vous consommez moins que ce que vous produisez, vous disposez d’un excédent de production, que vous pouvez choisir de revendre à un fournisseur d’électricité comme EDF OA (Obligation d’Achat). C’est une excellente méthode pour générer un revenu d’appoint non négligeable, qui vous permet d’augmenter encore la rentabilité de votre installation en accélérant son amortissement.

L’autonomie électrique

L’autonomie électrique, bien qu’elle passe par de l’autoconsommation, va plus loin que cette dernière : elle consiste à utiliser uniquement l’électricité produite sur place. Votre maison n’est donc pas raccordée au réseau public. C’est ce qu’on appelle une maison autonome, ou autosuffisante

Dans ce cas de figure, vous ne payez absolument aucuns frais de fourniture d’électricité. Ceci présente le grand avantage de vous libérer des répercussions des hausses de tarif de l’électricité que nous connaissons ces dernières années. Par ailleurs, vous ne risquez plus de subir sur votre installation domestique les éventuelles pannes de courant ou autres dysfonctionnements issus du réseau public, même si cela reste un problème peu fréquent en France et rapidement pris en charge par les techniciens d’Enedis.

Bien sûr, cela implique qu’en cas de souci sur votre réseau domestique de production, vous devez résoudre le problème seul (ou accompagné d’un professionnel, mais les frais sont à votre charge). De plus, il est crucial dans le cadre d’une maison autonome de prévoir une installation assez puissante pour couvrir l’ensemble de vos besoins énergétiques. Il est également indispensable de mettre en place un système permettant de stocker une partie de votre électricité afin de pouvoir l’utiliser la nuit ou lorsque vos panneaux ne produisent pas suffisamment.

Avantages et inconvénients d’un fonctionnement autonome en électricité

Nous en avons déjà rapidement parlé dans la partie précédente, mais voici un petit récapitulatif des avantages et des inconvénients d’une maison autosuffisante en électricité.

Les avantages d’un logement autonome

  • Profiter d’importantes économies en ne réalisant aucune dépense liée à la fourniture d’électricité
  • Ne pas subir les hausses de prix fréquentes de l’énergie
  • Ne pas subir de coupures de courant dues à d’éventuels soucis ou travaux sur le réseau public de distribution
  • Pouvoir vous fournir en électricité si votre maison se trouve dans un lieu trop isolé pour être raccordée au réseau d’Enedis
  • Réduire efficacement l’empreinte carbone de votre foyer
  • Consommer une électricité 100 % verte et locale

Les inconvénients d’une maison autosuffisante

  • Un coût important, car il faut financer une installation suffisamment puissante pour couvrir l’ensemble de vos besoins en électricité et disposer de surplus à stocker
  • La nécessité de disposer d’un système de stockage, autrement dit de batteries solaires, un équipement encore très coûteux et à la durée de vie limitée (10 ans en moyenne), ce qui le rend peu rentable et réduit le retour sur investissement de l’ensemble de votre parc solaire
  • L’impossibilité de profiter d’un support technique : vous devez assurer vous-même la maintenance de votre installation et son dépannage en cas de problème, ou financer l’intervention d’un professionnel
  • L’inéligibilité aux aides au financement proposées par l’État, notamment la Prime à l’autoconsommation ou le rachat subventionné d’électricité à prix fixe (EDF OA), qui sont accordées uniquement aux installations en autoconsommation raccordées au réseau public

Comme vous pouvez le constater, si les bénéfices d’une installation autonome existent, il faut tout de même prendre en compte un certain nombre d’inconvénients de poids. C’est pourquoi l’autosuffisance électrique est principalement recommandée pour les foyers situés sur des sites isolés, qui doivent faire face à un raccordement au réseau public impossible ou trop coûteux à réaliser. Approfondissons un peu ce point.

Site isolé : devenir autonome du réseau d’électricité

Si votre maison se trouve sur un site trop isolé pour être raccordé au réseau ERDF, la mise en place d’un système de production et d’autoconsommation d’électricité solaire en totale autonomie est une option particulièrement intéressante. Elle vous permet en effet de choisir n’importe quel lieu de vie, y compris parmi les plus excentrés et les moins accessibles.

La production d’énergie via un kit solaire d’autoconsommation avec batterie s’avère alors être une solution très pertinente pour assurer votre fonctionnement en autosuffisance. L’énergie solaire captée par les panneaux est soit utilisée en temps réel, soit stockée dans des batteries pour y être puisée ultérieurement. Il n’est ainsi plus nécessaire d’être raccordé au réseau public pour vous fournir en électricité.

Il est toutefois essentiel de contrôler et de maîtriser sa consommation électrique afin de ne pas épuiser trop rapidement les batteries de votre kit solaire. Pour cela, l’utilisation d’outils de suivi de production et d’optimisation de consommation est vivement recommandée.

Maison autonome en électricité : comment y parvenir ?

Si vous souhaitez avoir une maison entièrement autonome en électricité, il est nécessaire d’adapter vos habitudes de vie, notamment durant l’hiver, lorsque les apports solaires sont plus faibles. Adapter vos habitudes de consommation devient alors indispensable (horaires de mise en route des appareils, durée de fonctionnement, choix d’équipements peu énergivores, etc.). Voyons cela plus en détail. 

Bien dimensionner votre installation

Un des points les plus importants à prendre en considération pour préparer au mieux votre projet photovoltaïque d’autonomie énergétique est le dimensionnement de votre parc solaire. Autrement dit, le nombre et la puissance des panneaux solaires à mettre en place. C’est une étape cruciale afin d’assurer une fourniture en électricité suffisante pour couvrir l’ensemble de vos besoins électriques au quotidien.

Pour cela, il est d’abord nécessaire d’estimer vos besoins en électricité. Cela correspond à votre consommation annuelle, qui généralement indiquée sur votre facture d’électricité. Pour plus dé précision, ou si vous n’avez pas de facture à votre disposition, vous pouvez tout simplement additionner la consommation de chacun de vos appareils électriques : éclairage, chauffage, électroménager, ordinateurs, télévisions, consoles de jeu, etc.).

Même si vous prévoyez de bâtir un logement neuf en autosuffisance, les chiffres se rapportant à votre logement actuel vous donneront une bonne indication de votre consommation moyenne.

Une fois cette estimation effectuée, vous pouvez calculer la puissance nécessaire pour produire la quantité d’électricité suffisante permettant de combler vos besoins. Enfin, choisissez le nombre et le modèle de panneaux solaires assurant cette production. Pour tout savoir en détail sur ce sujet, nous vous invitons à lire notre guide détaillé Comment bien faire son dimensionnement de panneau solaire ?

Tout cela vous semble compliqué ou rébarbatif ? Rassurez-vous, nous avons mis au point un outil en ligne gratuit et facile à utiliser afin de vous simplifier le dimensionnement et le choix de votre équipement photovoltaïque : le simulateur Mon Kit Solaire. Il vous indique de façon personnalisée et en quelques clics :

  • Le matériel à installer (nombre et modèle de panneaux, onduleur central ou micro-onduleurs, batteries solaires, etc.)
  • Le coût d’achat à prévoir
  • La production annuelle attendue
  • Une estimation de vos économies et de la rentabilité annuelle de votre projet
  • Une prévision de la diminution de vos émissions de CO2
  • La durée d’amortissement de votre parc photovoltaïque

N’hésitez pas à l’essayer !

Choisir une solution de stockage adaptée 

Comme nous l’avons déjà souligné, vous ne pouvez compter que sur votre propre installation pour couvrir vos besoins énergétiques dans le cadre d’une maison autonome en électricité, y compris lorsque vos panneaux ne produisent pas. Il est donc primordial de vous équiper de batteries solaires disposant d’une capacité de stockage suffisante.

Le ratio généralement conseillé est une capacité de stockage correspondant à au moins 4 ou 5 jours de consommation électrique. Il peut toutefois être difficile d’évaluer avec précision le matériel le mieux adapté pour stocker cette quantité de kilowatts-heures (kWh). C’est pourquoi nous vous recommandons de faire appel à un professionnel, qui saura vous aiguiller en fonction de vos objectifs et de vos contraintes budgétaires. Nos équipes d’experts photovoltaïques seront ravies de vous faire profiter d’un accompagnement personnalisé, n’hésitez pas à nous contacter !

Opter pour des équipements peu énergivores

Si produire suffisamment est un facteur essentiel pour devenir autonome en électricité, diminuer votre consommation est un levier qui ne doit pas être négligé !

C’est pourquoi, si vous le pouvez, il est recommandé de privilégier l’achat d’équipements électriques performants, qui seront plus efficaces tout en consommant moins. Un bon indicateur pour cela est l’étiquette énergétique, dont les notes vont selon le type d’appareil) :

  • De A à G (réfrigérateur, congélateur, lave-linge, etc.)
  • De A+++ à D (sèche-linge, chauffe-eau, etc.)

Pensez également à utiliser la fonction « Éco » de vos appareils, s’ils en proposent une.

À NOTER

Pensez à limiter le fonctionnement en veille de vos équipements (ordinateurs, télévision, appareils connectés). Cela crée un bruit de fond électrique, qui représente une part conséquente de votre consommation électrique annuelle en kWh.

Adapter vos timings de consommation

Essayez de faire fonctionner vos équipements les plus énergivores (chauffage, cumulus d’eau chaude sanitaire, lave-linge et sèche-linge, etc.) pendant les heures où vos panneaux solaires produisent le plus. C’est autant d’énergie que vous n’aurez pas besoin de puiser sur vos batteries en soirée ou la nuit.

Les box de suivi et d’optimisation sont d’excellents outils pour identifier vos pics de production, peu chers et extrêmement rentables.

La batterie solaire : un équipement encore trop peu rentable

Nous avons abordé plusieurs fois dans cet article le sujet de la batterie solaire, mais il est important d’y revenir un peu plus en profondeur. Il s’agit effectivement d’un sujet délicat, car bien que son utilisation soit indispensable en maison autosuffisante, elle reste un équipement très peu rentable sur la durée.

Vous l’aurez compris, une batterie solaire se charge le jour grâce à l’énergie des panneaux et se décharge la nuit pendant les phases de consommation. Or, elles s’usent lors de chacun de ces cycles de charge-décharge, et perdent progressivement de leur efficacité au fil du temps. Il est alors nécessaire de les changer au bout de quelques années, ce qui réduit considérablement la rentabilité de l’ensemble de votre projet d’autonomie électrique. 

Il s’agit donc d’une solution nécessaire pour les foyers en sites isolés, mais peu adaptée pour assurer une rentabilité maximale de votre installation si vous avez la possibilité de la raccorder au réseau de distribution.

Autonomie énergétique batterie

Le panneau solaire nomade, une alternative à la batterie solaire ?

Le panneau solaire nomade est un équipement de production solaire moins coûteux qu’une installation fixe sur toit et qui permet d’alimenter vos équipements les moins énergivores (GPS, téléphones, petits appareils, etc.). Il est très utile dans le cadre de configurations mobiles, comme les camping-cars, les bateaux, etc. C’est également une bonne entrée en matière pour commencer à vous familiariser avec un fonctionnement en autoconsommation à petit prix, lorsque vous ne pouvez pas encore investir dans une installation complète sur toiture.

Il ne s’agit toutefois pas du tout d’une alternative à la batterie solaire, puisque le panneau solaire nomade ne permet pas de stocker de l’électricité. C’est un outil de production d’énergie qui est entièrement dépendant de la présence de rayons solaires, comme tout module photovoltaïque.

En cas de coupure d’électricité en maison autonome, que se passe-t-il ?

Si votre installation connaît une panne ou un dysfonctionnement quelconque, vous ne pouvez pas faire appel à Enedis et à ses techniciens pour prendre en charge les réparations ou effectuer un diagnostic, puisque votre maison n’est pas reliée au réseau public.

Vous devez donc assurer vous-même la maintenance et le dépannage de votre système de production, ou financer l’intervention d’un professionnel du photovoltaïque.

Faire appel à une entreprise ou poser soi-même son installation autonome en électricité ?

Nous ne le redirons jamais assez : en cas de souci, vous ne pouvez pas solliciter Enedis pour assurer le dépannage de vos équipements photovoltaïques. Il est donc crucial d’assurer une mise en place parfaite de votre parc solaire et un raccordement optimal à votre installation électrique domestique et à vos batteries solaires.

C’est pourquoi, à moins que vous disposiez d’une expertise solide en électricité et en équipement photovoltaïque, nous vous recommandons de faire appel aux services d’un installateur professionnel. Privilégiez le choix d’un artisan agréé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), un label qui vous assure de la fiabilité de votre prestataire.

N’hésitez pas à prendre contact avec les professionnels de notre réseau d’installateurs de confiance de votre région !

Conclusion

Oui, il est techniquement possible d’être autonome en électricité, en mettant en place un système de maison autosuffisante. Cela demande toutefois une préparation précise afin de vous garantir une production suffisante pour assurer vos besoins énergétiques quotidiens. Par ailleurs, il est important de garder en tête que si ce type de configuration est adapté aux logements sur sites isolés, il est bien moins rentable qu’un fonctionnement en autoconsommation, notamment à cause du prix élevé et de la durée de vie réduite des batteries solaires. Nous vous conseillons donc plutôt d’opter pour une installation en autoconsommation raccordée au réseau public.

Vos questions sur l’autonomie électrique

Besoin d’aide pour finaliser votre projet solaire ?

Appelez maintenant ou choisissez un créneau horaire pour parler de votre projet avec nos experts.

*Appel non surtaxé – Conseillers disponibles du lundi au vendredi de 8h à 19h

Dernière mise à jour le 29/11/2023

Vous avez aimé ? Dites-le nous :

3 sur 4 avis clients.
2 réponses
  1. Bonjour

    Je fais construire un chalet en milieu rural en auto-consomation.
    Suis-je obligé d’avoir un raccorderment EDF ??

    merci

    1. Bonjour,

      Si vous souhaitez que ce chalet soit complètement autonome, il faudra opter pour un système off-grid avec batterie.

      Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherchez un autre sujet :

bannière vers la chaîne youtube monkitsolaire

Venez découvrir notre chaîne youtube

1187037949

contactez notre équipe pour un accompagnement

Nos dernières actualités sur le matériel solaire

LIVRAISON SOUS 10 JOURS AVEC RDV

SAV EXPERT ET DISPONIBLE

PAIEMENT SÉCURISÉ EN PLUSIEURS FOIS

GARANTIE SATISFAIT OU REMBOURSÉ

Besoin d'aide pour finaliser votre projet solaire ?

Prenez
rendez-vous avec un de nos experts

Réservez un créneau horaire avec l’un de nos experts pour parler de votre projet solaire.

Rendez-vous téléphonique ou visioconférence.

Prenez
rendez-vous avec un de nos experts

Réservez un créneau horaire avec l’un de nos experts pour parler de votre projet solaire.

Rendez-vous téléphonique ou visioconférence.